histoire du casino

Casino : comment tout a commencer ?

À l’époque où nous pouvions revenir en arrière, les jeux faisaient toujours partie de la vie quotidienne. Cependant, comme les ancêtres des casinos remontent au XVII e siècle, jouer à des jeux qui reposent essentiellement sur la chance dans des lieux fixes et constants est un phénomène assez nouveau. En effet, jusque-là, la logique principale à toute stratégie avait intrigué les intéressés : ils n’avaient pas encore réalisé le potentiel économique du jeu et les profits considérables qui pouvaient être obtenus.

Comment le casino est né ?


A partir du  XVII e siècle, certains clients fortunés ont commencé à s’interroger sur le fonctionnement des jeux de hasard et de cartes. En conséquence, ils ont chargé des physiciens et des mathématiciens de génie (tels que Blaise Pascal  ou Galilée) de mener des recherches pour déterminer les plans stratégiques gagnants possibles. Après que les résultats soient affichés, l’amour du jeu est rapidement devenu populaire et chaque opportunité en valait la peine.
Et c’est de cette manière que les Européens commencent leurs péripéties dans le casino avec la loterie. Dévorant la passion, mais n’échappant pas aux idées de certaines célébrités et personnalités religieuses, ils ont utilisé cet intérêt pour collecter des fonds en organisant des loteries. Les commerçants ont emboîté le pas, réalisant qu’il était préférable de travailler en vendant plusieurs billets de loteries plutôt qu’en les vendant à une seule personne.

Afin de limiter l’enthousiasme pour les jeux vénitiens, voire de retirer une grande quantité d’argent pour des travaux immobiliers ou formels. Apparemment, le montant de la radiation a rapidement causé l’intérêt commercial du gouvernement, et le gouvernement a décidé de légaliser ces jeux dans le but de se remettre des transactions passées. Des salles privées ont été créées en réponse aux jeux de rue en cours. Par conséquent, en 1638, le premier casino est apparu dans les palais de Venise.
En France, c’est seulement sous le règne de Louis XIV, que les les jeux de hasard ont fait fureur, Toutefois ce n’est qu’à la fin du XVIIIe siècle que la première salle de jeux est apparue. Dés lors cet enthousiasme a commencé à se répandre largement, et notamment en Amérique, où de nombreux jeux de table ont commencés a se développés. Cependant, en 1931, seul le Nevada a autorisé les opérations de casino, permettant à la montée de Las Vegas de passer. Depuis lors, les casinos sont enfin devenus légaux dans la plupart des pays.

L’histoire des casinos en France

Le jeu de hasard été interdit en France et a émergé au XVI ème siècle, il y’a eu donc deux période importantes :

  • Période datant de l’année 1717, ou le jeu était illégal mais pratiqué quand même en secret
  • Période datant de l’année 1806, ou le jeu a été légalisé.

De nombreux colons aspirent a devenir riches en déménageant et en s’installant en France, isolés de leurs familles et complètement déracinés, alors ils se sont réfugiés dans le jeu d’argent. Cependant, en raison de l’indulgence et du commerce non réglementé, il s’est inévitablement détérioré et détruit, et cette culture du jeu a dû faire face à une opposition féroce. Ce fut le premier décret condamnant le jeu excessif en France en 1717. Par conséquent, tout comportement similaire au jeu est interdit. Cependant, malgré cela, les passionnés ont continué de jouer tout en étant prudents dans leur enthousiasme, jusqu’à ce que Napoléon détermine les avantages économiques. Il a ensuite décidé de créer un organisme officiel pour restreindre le jeu illégal tout en réglementant le jeu autorisé.

Par conséquent, le premier casino légal a commencé en 1806, la première année mandatée par le gouvernement. Toutefois, il y a une obligation de s’installer près de la station thermale bourgeoise, afin que la pauvreté du lieu ne soit pas attirée par le désir de ces lieux qui acceptent une clientèle aisée. Ainsi, au début du XIXe siècle, les amateurs sont enfin libres de restreindre leur passion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *